Snaply

Coton

  • Couleur du tissu
    • multicolore
    • beige
    • bleu
    • brun
    • jaune
    • gris
    • vert
    • violet
    • orange
    • pink
    • rose
    • rouge
    • noir
    • vert menthe / turquoise
    • blanc
  • Recommandations de Snaply
  • Recommandé
  • Nom A-Z
  • Prix ⬆
  • Articles les plus récents
Filtres
  • Trier par : Recommandations de Snaply
    • Recommandations de Snaply
    • Recommandé
    • Nom A-Z
    • Prix ⬆
    • Articles les plus récents
  • Plus de couleurs
    7,70 €
    0,5 Mètre | 15,40 € / mètre
    Mousseline de coton matelassée - Antonia
  • Plus de couleurs
    7,25 €
    0,5 Mètre | 14,50 € / mètre
    Nid d′abeille Lotti mélange
  • Plus de couleurs
    8,45 €
    0,5 Mètre | 16,90 € / mètre
    Mousseline de coton Anton matelassé
  • 5,55 €
    0,5 Mètre(s) | 11,10 € / Mètre(s)
    Popeline de coton - Impression digitale Jardin de printemps Bleu clair
  • 5,55 €
    0,5 Mètre(s) | 11,10 € / Mètre(s)
    Popeline de coton - Impression digitale Jardin de printemps Blanc
  • 5,55 €
    0,5 Mètre(s) | 11,10 € / Mètre(s)
    Popeline de coton - Impression digitale Jardin de printemps Sable
  • 5,55 €
    0,5 Mètre(s) | 11,10 € / Mètre(s)
    Popeline de coton - Impression digitale Jardin de printemps Rose poudré
  • 6,70 €
    0,5 Mètre(s) | 13,40 € / Mètre(s)
    Popeline de coton - Impression digitale Glaces et fruits Blanc
  • 6,70 €
    0,5 Mètre(s) | 13,40 € / Mètre(s)
    Popeline de coton - Impression digitale Glace aux fruits Blanc
  • 6,70 €
    0,5 Mètre(s) | 13,40 € / Mètre(s)
    Popeline de coton - Impression digitale Moulins à vent Ecru
  • 6,70 €
    0,5 Mètre(s) | 13,40 € / Mètre(s)
    Popeline de coton - Impression digitale Ferme Ecru
  • 6,70 €
    0,5 Mètre(s) | 13,40 € / Mètre(s)
    Popeline de coton - Impression digitale Famille d'oie Ecru
  • 6,70 €
    0,5 Mètre(s) | 13,40 € / Mètre(s)
    Popeline de coton - Impression digitale Canards et poules Ecru
  • 6,70 €
    0,5 Mètre(s) | 13,40 € / Mètre(s)
    Popeline de coton - Impression digitale Bâtonnets de glace Blanc
  • 6,70 €
    0,5 Mètre(s) | 13,40 € / Mètre(s)
    Popeline de coton - Impression digitale Mix de glaces Blanc

Sommaire

 

 

 

 

LE COTON EN UN CLIN D'OEIL

  • Caractéristiques : tissu polyvalent pour toutes les occasions de couture, tissé, non extensible, tissu formidable pour les débutants en couture
  • Emploi : vêtements, accessoires, décorations et textiles d'intérieur
  • Aiguilles : aiguille universelle, plus le tissu est fin, plus l'aiguille est fine
  • Points : toutes les points sont possibles, le plus souvent le point droit est utilisé
  • Entretien : facile d'entretien, lavable de 40°C à 60°C, selon la description du tissu, adapté au sèche-linge, repassage possible

1. Qu'est-ce que le coton ?

Ouvrons ce guide sur des faits purs et durs : robuste, durable, résistant à la chaleur, respirant, doux pour la peau, issu de ressources renouvelables, 100 % naturel et entièrement biodégradable, nous vous présentons –  le coton ! Peu de matières peuvent se targuer d’être aussi polyvalentes que la super fibre qu’est le coton.

Ses atouts nombreux et variés séduisent d’ailleurs l’humanité depuis des siècles et des siècles. Nous l’utilisons pour coudre des vêtements, mais aussi en cuisine, pour embellir nos intérieurs, pour fabriquer des sacs robustes et des accessoires pratiques– et utilisons généralement le terme coton pour parler d’une étoffe tissée ayant la particularité de ne pas être extensible. 

La boutique Snaply propose, elle aussi, un rayon « Coton » dans lequel toutes les étoffes sont tissées. En soi, il existe de nombreux tissus de coton différents et offrant des propriétés variées. Certains sont lisses et fluides, d’autres sont grattés et offrent une surface douillette. Il existe des tissus de coton lourds et d’autres légers. Mais une propriété est commune à tous les tissus de coton : ils ne sont pas extensibles. Cela en fait des étoffes non seulement résistantes mais aussi parfaites pour les débutants. En effet, les tissus de coton sont généralement faciles à travailler et à entretenir.

Télécharger le guide tissu (PDF)

Blouse en coton plumetis "Dotty"

 

Le saviez-vous ?
Coton ≠ Chaîn et trame
Le terme coton est souvent utilisé pour désigner les étoffes tissées. En fait, le terme ne décrit que le type de fibres utilisé. De nombreuses étoffes dites « chaîne et trame » sont tissées en coton. Mais les étoffes tricotées telles que le jersey ou le sweat peuvent également être tricotées à partir de fibres 100 % coton.

Le coton est-il extensible ?



Il est important de souligner que le coton, en tant que matière première, peut être utilisé pour fabriquer pratiquement tous les types d’étoffe. Le terme « coton » à lui seul n’indique pas si un tissu est extensible ou non, mais seulement le matériau dont le tissu est fait. Les fibres de coton peuvent en effet être tissées mais aussi tricotées. Si vous êtes à la recherche d’un tissu non extensible en coton, vérifiez donc qu’il s’agit bien d’une étoffe tissée que l’on retrouve parfois également sous la dénomination « chaîne et trame ». Les étoffes extensibles, c’est-à-dire les mailles telles que le jersey ou le sweat, peuvent également être tricotées à partir de fibres 100 % coton. Il existe une très grande variété de tissus chaîne et trame tissés à partir de fibres de coton. 

Les tissus tels que la popeline, la mousseline, la batiste, la cretonne, le denim ou le seersucker sont habituellement faits en 100 % coton et ne sont pas extensibles.

Comment le coton est-il fabriqué ?

Les fibres de coton utilisées pour la production de tissus sont issues de plantations principalement situées en Inde, en Chine, au Pakistan et en Égypte, mais aussi aux États-Unis et en Europe. Les arbustes peuvent atteindre jusqu’à deux mètres de haut et produisent des capsules dans lesquelles poussent les graines entourées d’une sorte de duvet blanc. Ces longs poils sont les fibres de coton. Pendant des siècles, ces capsules furent cueillies à la main, valant au coton l’un des aspects les plus sombres de son histoire. Des milliers d’esclaves furent ainsi contraints à travailler dans des plantations de coton afin de satisfaire à la nouvelle passion du monde occidental pour les vêtements en fibres de coton. De nos jours, les capsules sont généralement récoltées par des machines et les fibres sont séparées des graines au moyen de machines égreneuses. Les fibres de coton sont ensuite pressées en balles à partir desquelles elles seront ensuite filées pour obtenir le fil de coton : la matière première de tous les tissus de coton.

Le coton est un produit naturel. Il se compose de cellulose et compte parmi les ressources renouvelables. Non traité, le coton est même biodégradable, revalorisable et recyclable.

Comment les tissus de coton sont-ils tissés ?

Le toucher et la fluidité d’un tissu de coton dépendent de la façon dont il a été tissé. Le critère primordial est ce qu’on appelle l’armure. Dans le processus de tissage, un ou plusieurs fils de trame sont toujours introduits, selon l’armure choisie, à travers des fils de chaîne tendus sur le métier à tisser. Plus il y a de fils de chaîne disposés les uns à côté des autres, plus le tissu est large. Le terme armure désigne la manière dont les fils de chaîne et les fils de trame s’entrecroisent.

Les tissus de coton peuvent être tissés selon trois différentes armures (principales) : l’armure toile, l’armure sergé et l’armure satin.

L'armure toile

L’armure toile vous rappellera peut-être vaguement les cours de travaux manuels à l’école. Comme pour le tissage à la main sur les petits métiers à tisser de notre enfance, le fil de trame passe alternativement sur puis sous un fil de chaîne. Cette armure produit des petites croix régulières composées de fils de trame et fils de chaîne qui produisent un maillage peu sensible aux déformations et donnent au tissu une structure rigide. 

Le sergé

Au lieu de petites croix, l’armure sergé présente, elle, une surface qui se caractérise par de petites côtes obliques. Les tissus type denim sont des exemples typiques de cette armure. L’aspect de cette armure résulte du passage du fil de trame non pas alternativement dessus et dessous un fil de chaîne mais au-dessus de plusieurs fils de chaîne puis au-dessous du fil de chaîne suivant et ainsi de suite. Au retour du fil de trame, le point de croisement ainsi obtenu est décalé. Cette méthode permet d’obtenir soit de fines côtes diagonales visibles sur la surface du tissu, soit des motifs raffinés du type chevrons ou sergé croisé. Dans l’armure de type sergé, les points de liage sont moins proches les uns des autres que dans l’armure toile, c’est pourquoi les tissus à armure sergé sont souvent un peu plus souples et doux au toucher. Ils sont néanmoins tout aussi robustes.

L'armure satin

Le mode de tissage le plus noble est probablement l’armure satin. Ce type d’armure donne à l’étoffe une surface brillante et lustrée qui rappelle celle du satin dont elle tire le nom. Dans le cas de l’armure satin, les points qui lient fils de trame et fils de chaîne sont particulièrement éloignés les uns des autres. Parfois, le fil de trame peut même passer au-dessus de jusqu’à 8 fils de chaîne avant de croiser un fil de chaîne. La surface du tissu présente ainsi de nombreux fils de trame non croisés et qui reflètent la lumière en créant ainsi un effet de brillance. Les fils de trame et les fils de chaîne forment une structure plutôt lâche et mobile et un tissu doux au tomber fluide.

Au fait : tous les tissus de coton ne sont pas 100 % coton. Certains peuvent aussi être tissés à partir de fils mélangés. Un mélange de coton et de fibres synthétiques comme le polyester ou le polyamide augmente par exemple la résistance du tissu, tandis que les fibres de viscose ou de modal donnent aux tissus de coton généralement plutôt mats un éclat plus uniforme.

 

Commandez vos cotons préférés

Coton pour enfants Mousseline Popeline Piqué nid d'abeille

 

Quelles sont les propriétés des tissus de coton ?

Le toucher des tissus de coton dépend de la façon dont ils ont été tissés. Selon le type d’armure, ils peuvent ainsi présenter une surface lisse que l’on pourrait qualifier de froide mais aussi une surface douce, voire douillette, ou clairement structurée.

En tant que produits naturels, les tissus 100 % coton ont une longueur d’avance en matière de douceur pour la peau et de respirabilité. Lorsqu’on regarde les fibres du coton au microscope, on peut voir qu’elles sont creuses. Lorsqu’elles entrent en contact avec de l’eau, elles se gorgent de celle-ci et absorbent jusqu’à 20 % de leur propre poids en humidité, sans pour autant devenir humide au toucher. C’est pourquoi les tissus de coton sont particulièrement appréciés pour les vêtements portés à la saison chaude.

Les tissus de coton séduisent en outre par leur robustesse. Comparés à des étoffes fabriquées à partir d’autres matériaux, ils sont plutôt faciles d’entretien et peuvent résister à des températures plus élevées. Ils sont également durables et résistent aux lavages et repassages fréquents.

À propos de repassage : les tissus de coton n’étant pas élastiques, ils ont tendance à se froisser assez rapidement. Pour éviter cela, une petite quantité d’élasthanne est ajoutée à certains tissus au cours de la production. C’est le cas par exemple de certaines chemises dites « sans repassage ».

Le saviez-vous ?
Après le tissage, les tissus de coton peuvent être traités avec des substances naturelles telles que la cire d’abeille, la lanoline, l’huile de soja ou de jojoba. Les tissus ainsi enduits sont particulièrement résistants au vent et à l’eau. Vous pouvez les utiliser pour coudre des vêtements de pluie, des sacs ou même des nappes utilisables en extérieur.

Que peut-on coudre avec des tissus de coton ?

Les tissus de coton sont aussi variés que l’usage que l’on peut en faire – et ce, tout en restant extrêmement simples d’utilisation. Il existe des tissus de coton fins ou épais, lourds ou légers. Leur aspect peut être aérien, raffiné, glamour, pratique ou robuste. Des simples sacs en tissu aux vêtements sophistiqués : avec les tissus de coton, tout est possible !

Vous pouvez les utiliser pour confectionner des chemises, des chemisiers, des tuniques, des shorts, des pantalons robustes, des robes estivales ou même des trench-coats élaborés.

Tutos gratuits avec coton dans le Snaply Magazine : ici tour de lit 
Dans le passé, les tissus de coton étaient de véritables incontournables du logis. Ils sont aujourd’hui encore utilisés sous la forme de torchons, linge de lit et de cuisine mais aussi pour des coussins ou en tant que rideaux. De par leur toucher ferme et leur tenue généralement rigide, les tissus de coton sont également parfaits pour la confection de vide-poches, paniers ou organiseurs.
Les tissus de coton à armure sergé sont parfaits pour les vêtements de travail et de plein air du type salopettes, vestes, manteaux ou blouses médicales. Les fibres de coton pouvant supporter de hautes températures, les tissus de coton ont connu un énorme essor durant la pandémie du Coronavirus. Avec leur surface lisse, les popelines finement tissées sont ainsi particulièrement adaptées à la couture de masques de protection en tissu puisque ceux-ci doivent être lavés régulièrement à 60°C.

 

2. À savoir sur les tissus de coton – conseils d’utilisation

  • Pour commencer par l’info clé : les tissus de coton sont absolument indispensables dans votre stock de tissus. Comparés aux étoffes en maille, les tissus de coton sont généralement plus économiques tout en étant extrêmement polyvalents. Et un autre atout : ils sont tellement faciles à travailler ! N’étant pas extensibles, ils ne se déforment pas sous la machine et sont faciles à coudre, même par les débutants. Les tissus de coton permettent néanmoins également de coudre des projets sophistiqués tels que des costumes ou des vêtements complexes.
  • N’oubliez pas : les tissus de coton doivent toujours être lavés avant la découpe. Les tissus composés à 100 % de matières naturelles ont particulièrement tendance à rétrécir au lavage, parfois même jusqu’à 10 %. Le pourcentage de réduction du tissu est habituellement mentionné dans sa description. Veillez à toujours tenir compte de cette information et à calculer la quantité dont vous avez besoin en conséquence.
     
  • Place à votre imagination : la surface lisse des tissus de coton tels que la popeline ou la batiste se prête à merveille à l’utilisation de tampons, à la peinture ou à la broderie. Vous pouvez aussi les utiliser comme base pour de la sérigraphie, des appliqués ou l’application de transferts. Les tissus de coton étant résistants aux températures élevées, il est également possible de les teindre. N’hésitez pas à tirer profit de cette propriété pour concevoir votre propre tissu et réaliser des sac, coussins et autres objets déco personnalisés.

Astuce gain de temps :
Si vous venez d’acheter un tissu de coton et n’avez pas le temps de le laver avant de le coudre, vous avez également la possibilité de vous rabattre sur votre fer à repasser et de passer le tissu à la vapeur. Cela produit également des températures élevées qui provoquent à leur tour une contraction des fibres et un effet similaire à celui d’un premier lavage en machine.

 

Pour aller plus loin : pourquoi le tissu rétrécit-il au lavage ?

Vous avez probablement déjà connu ça avec certains de vos vêtements : malgré toutes vos précautions, la chemise que vous veniez tout juste d’acheter a rétréci lors du premier lavage. C’est rageant certes, mais c’est aussi un phénomène intrinsèque à la nature du matériau. 

De nombreux tissus ont tendance à rétrécir lorsqu’ils sont lavés. Les professionnels parlent de « retrait » du tissu. Quel que soit le nom donné au phénomène : les textiles rétrécissent dans le sens de la longueur et de la largeur lorsqu’ils sont mis en contact avec de l’eau. Ce phénomène est dû aux fibres qui reviennent à leur forme originale pendant le lavage.

On pourrait dire que les fibres « se détendent ». Lors de sa fabrication, le tissu est en effet soumis à beaucoup de « pression » et de « tensions ». Dans le métier à tisser, les fils de chaîne sont fortement étirés en longueur et le fil de trame est passé entre les fils de chaîne dans un sens puis dans l’autre à grande vitesse. Le tissu ainsi obtenu est en outre attaché aux côtés du métier à tisser (comme en témoignent les petits trous que l’on voit souvent le long de la lisière du tissu). L’étape finale d’enroulement des tissus sur des rouleaux est également effectuée sous pression. La traction appliquée sur le tissu pendant toutes ces étapes de production provoque l’étirement des fibres. Cet effet est particulièrement fort pour les matériaux naturels car leurs molécules fibreuses possèdent une structure d’origine de forme ondulée ou en spirale. En d’autres termes, les fibres sont étirées de force lors de la fabrication du tissu. Les fibres synthétiques ou artificielles, elles, sont droites d’origine. C’est pourquoi les tissus en polyester rétrécissent beaucoup moins et sont aussi particulièrement résistants à la déchirure.

Lorsqu’une étoffe tissée à partir de fils naturels entre en contact avec l’eau, ses fibres se gonflent et se détendent à nouveau. Elles retrouvent leur forme originale et raccourcissent ainsi les fils qui composent le tissu. C’est pourquoi celui-ci rétrécit en longueur et en largeur.

 

Comment couper les étoffes tissées en coton ?

Les tissus de coton ne sont pas extensibles et les plis n’ont donc aucune chance de se résorber d’eux-mêmes. C’est pourquoi les tissus de coton ont souvent tendance à beaucoup se froisser. Le point positif : ces tissus peuvent généralement être repassés à haute température ce qui vous permet aussi de vous débarrasser rapidement des plis. Le repassage est également indispensable avant la découpe afin de s’assurer que le tissu repose bien à plat.

  • Veillez à toujours disposer les pièces de votre patron en tenant compte du droit fil. Vous reconnaitrez celui-ci aux fils de chaîne qui sont parallèles à la lisière (c’est-à-dire au bord long du tissu). Le droit fil est donc parallèle à la lisière.
  • N’hésitez pas à fixer les pièces de patron à votre tissu à l’aide d’aiguilles. Celles-ci glissent à travers les tissus de coton et ne laissent généralement pas de trous lorsque vous les retirez.

  • Ciseaux ou cutter circulaire, à vous de choisir votre outil de coupe selon vos préférences. Les deux variantes vous permettront de couper vos tissus de coton sans aucun problème. 

Lors de la découpe, assurez-vous de laisser une marge de couture suffisante car tous les tissus de coton ont un point commun : ils ont tendance à s’effilocher et ont besoin d’être surfilés.

 

Quel type d’aiguilles utiliser pour le coton ?

Inutile d’être suréquipé pour coudre les tissus de coton. Une machine à coudre classique, un fil à coudre standard (un fil tous usages par exemple) et un jeu d’aiguilles à coudre universelles de différentes épaisseurs suffisent. Les tissus sergés plus épais, tels que le jean, nécessitent cependant l’utilisation d’aiguilles spéciales jean. Les aiguilles universelles sont parfaitement adaptées à la couture des tissus de coton. Vous reconnaitrez celles-ci au fait qu’elles sont les seules à ne porter qu’une seule marque de couleur (pour les aiguilles Schmetz) correspondant à leur épaisseur. 

Quelle épaisseur d’aiguille utiliser pour les étoffes tissées en coton ? 

Comme pour toutes les étoffes, c’est l’épaisseur du tissu utilisé qui est ici cruciale. Tenez-vous en à ce principe : plus le tissu de coton est fin, plus l’aiguille doit être fine pour ne pas laisser de trous trop gros dans l’étoffe. Pour les tissus de coton fins tels que la popeline, la mousseline, le seersucker ou la batiste vous pouvez utiliser des aiguilles de 70 d’épaisseur, pour les tissus à armure sergé plus épais, il peut parfois être judicieux d’utiliser des aiguilles plus épaisses voire des aiguilles spéciales jean.

Un principe à retenir :
Plus le tissu est fin, plus l’aiguille doit être fine.

 

Comment entretenir les tissus de coton ?

Le coton est une matière facile d’entretien. Plus le pourcentage de coton est élevé dans la composition du matériau et plus la température de lavage peut être élevée elle aussi. En règle générale, les tissus de coton se lavent sans problème jusqu’à 60°C. Certains cotons à tissage serré, comme la cretonne par exemple, peuvent même être lavés en machine à une température maximale de 95°C.

Bien que le fil de coton soit si facile d’entretien, la plupart des descriptifs de tissus recommandent de les laver à 40°C. Cela tient généralement aux motifs et aux couleurs du tissu. Les fabricants préfèrent ne pas prendre de risque afin d’éviter que les couleurs ne s’estompent. Veillez donc à toujours tenir compte des consignes du fabricant.

La plupart des tissus de coton peuvent également passer au sèche-linge. Ici encore, pensez à consulter les consignes d’entretien. Les tissus de coton ont tendance à se froisser. Vous pouvez sans problème les repasser à hautes températures.

3. Quels sont les différents types de tissus de coton ?

Le coton est la fibre de base pour de nombreux types de tissu. Le coton est le plus souvent utilisé pour fabriquer de la batiste, de la flanelle, du chambray, du velours côtelé, de la cretonne, du damas, du denim, du tissu éponge, de la gabardine, du jersey, du molleton, de l’oxford, de la popeline, du velours et du chintz.
 

Mousseline/gaze de coton

Commander de la mousseline

Une étoffe de coton tissée en armure toile, légère et vaporeuse – voilà une bonne description de ce qu’est la mousseline. Ou bien fermez les yeux et imaginez un lange pour bébé tout doux. Vous sentez le toucher moelleux et l’aspect froissé ? Alors c’est bien de la mousseline ! Mais il serait fort dommage de cantonner la mousseline à la seule réalisation de vêtements et accessoires pour bébés. Doux, moelleux et vaporeux, ce tissu est également parfaitement adapté aux projets couture estivaux, sans compter qu’il est aussi très facile à travailler. Un tissu de coton 100 % sans souci.

Caractéristiques :

  • Très douce et moelleuse
  • Superbe structure crêpée qui revient après chaque lavage
  • Naturelle, respirante, perméable à l’air, douce pour la peau
  • Absorbante
  • Facile d'entretien

Emploi :

  • Vêtements d’été pour enfants et adultes
  • Langes pour bébés
  • Couvertures légères
  • Foulards, écharpes

 

Le piqué de coton nid d’abeille

Commander du coton nid d'abeille

Le piqué de coton nid d’abeille présente un toucher très distinctif. S’il saute immédiatement aux yeux, son « motif gaufré » typique présente également une structure volumineuse particulièrement agréable au toucher. Douce pour la peau, cette étoffe séduit également par son pouvoir d’absorption. Elle est ainsi idéale pour la réalisation de peignoirs et serviettes diverses et variées. Les tissus nid d’abeille sont aussi très appréciés dans la confection pour bébés.
Le piqué nid d’abeille est un tissu double épaisseur. C’est une étoffe tissée et non extensible. C’est un procédé de tissage spécial qui confère au piqué de coton sa structure en relief. Contrairement aux tissus « simples », ce sont ici deux fils de chaîne qui sont tendus l’un au-dessus de l’autre dans le métier à tisser. Chaque fil de chaîne possède son propre fil de trame. La structure gaufrée est obtenue en interliant les fils des différentes chaînes. Le tissu présente ainsi un endroit et un envers différents. Comme pour la mousseline, la structure du nid d’abeille se renforce pendant le lavage car les fibres de coton retrouvent alors leur forme d’origine contractant ainsi le tissu. C’est ainsi que le piqué de coton nid d’abeille retrouve tout son volume.

Caractéristiques :

  • Tissé, non extensible, volumineux
  • Structure gaufrée typique
  • Respirant, absorbant, doux pour la peau

Emploi :

  • Torchons, serviettes, peignoirs
  • Vêtements pour enfants
  • Accessoires de puériculture, housse pour table à langer, couvertures légères

 

Popeline

Commander de la popeline

Uniformément lisse, fine et pourtant robuste – telles sont les caractéristiques qui vont vous faire adorer la popeline. Tissée en armure toile à partir de fils de coton fins, la popeline est un tissu de coton tellement polyvalent qu’elle mérite vraiment sa réputation de multitalent.

Caractéristiques :

  • La popeline n’est pas extensible
  • Tissée en armure toile
  • Étoffe aérienne, légère et portant résistante et robuste
  • Disponible dans des versions plus ou moins légères et raides

Emploi :

  • Idéale pour les débutants en couture
  • Vêtements estivaux pour les enfants et adultes
  • Accessoires du quotidien et déco
  • Linge de lit, de table et de cuisine

 

La batiste

Légère comme une chaude brise d’été, voilà qui vous donne une idée de la batiste. Tissée en armure toile, la batiste présente une structure très fine et légère, un toucher agréablement doux et une surface mate. Selon le matériau du fil utilisé, la batiste peut être très fine, voire même presque transparente. Elle convient aux robes d’été aériennes, aux chemisiers fluides et aux tops souples, mais aussi aux rideaux légers et au linge de lit.
Au fait : la batiste peut être tissée à partir de coton, de lin et de soie mais aussi à partir de fibres synthétiques telles que la viscose.

Caractéristiques :

  • Surface matte
  • Douce et souple
  • Tissée en armure toile
  • Structure lâche et légère
  • Non extensible

Emploi :

  • Tissu d’été parfait
  • Robes aériennes 
  • Tuniques fluides
  • Chemisiers légers
  • Linge de table et de lit
  • Rideaux légers


Cretonne

Tissée dans une armure toile serrée et plutôt épaisse, la cretonne est un grand classique parmi les tissus de coton. C’est un tissu qui vous permet de laisser libre cours à vos envies. Très résistante, la cretonne peut être lavée à très haute température, blanchie, teintée et imprimée. Sa structure relativement grossière en fait un tissu parfait pour le linge de lit, les coussins ou les rideaux mais aussi pour les vêtements de travail. La cretonne Snaply est également parfaite pour les masques faits maison.

Caractéristiques :

  • Tissée en armure toile dense
  • Endroit et envers identiques
  • Surface mate présentant une jolie structure
  • Résiste au lavage à très haute température

Emploi :

  • Vêtements de travail
  • Taies d’oreiller, rideaux, linge de lit
  • Masques de protection

La flanelle

Les tissus de coton ont toujours une surface lisse ? Que nenni ! La flanelle, elle, va vous séduire par son toucher duveteux. Il existe certes des variantes présentant d’autres compositions, mais les tissus de flanelle sont généralement fabriqués en 100 % coton et le plus souvent tissés en armure toile ou sergé. Rien de bien extraordinaire alors ? Si ! Après le tissage, la surface de la flanelle est grattée. Selon le type de flanelle, ce fini gratté peut concerner l’endroit du tissu ou l’endroit et l’envers. Il en résulte une flanelle particulièrement épaisse et douce. Le point commun de toutes les variantes : la flanelle reste douce même après le lavage et sa surface, agrandie par le grattage, lui permet d’absorber beaucoup d’humidité sans devenir humide au toucher. Snaply vous propose des tissus de flanelle dans de nombreux coloris.

Caractéristiques :

  • Surface douce, toucher douillet
  • Armure toile ou sergé possible
  • Absorbe l'humidité
  • Isolant thermique
  • Respirante

Emploi :

  • Linge de nuit
  • Linge de lit
  • Chemises

 

4. FAQ spéciale coton – les questions fréquentes et leurs réponses

Comment reconnaître le droit fil ?

Vous reconnaitrez le droit fil aux fils de chaîne qui sont parallèles à la lisière (c’est-à-dire au bord long du tissu). Le droit fil est donc parallèle à la lisière.

Quels sont les avantages des tissus de coton ? 

Les tissus 100 % coton sont des produits entièrement naturels. La fibre de coton est une ressource renouvelable, biodégradable et recyclable. De plus, le coton est particulièrement robuste, résiste au lavable et peut être repassé. Les tissus de coton n’irritent pas la peau, sont respirants et peuvent absorber l’humidité sans devenir eux-mêmes humides au toucher. En outre, ils sont particulièrement faciles à coudre et peuvent être utilisés pour une multitude de projets.

Quels sont les inconvénients des tissus de coton ? 

La culture du coton est très gourmande en eau. Les cultures conventionnelles utilisent aussi des pesticides afin de protéger les plantes contre les nuisibles. La fibre de coton parcourt enfin de très longues distances en cours de production. Tout cela a un impact négatif sur le bilan écologique du coton, et ce malgré le fait qu’il s’agisse d’un produit naturel. Veillez donc, autant que faire se peut, à choisir des tissus de coton d’origine bio, par exemple dans la gamme de tissus Snaply de coton écologiques ou bio

Le coton est-il écologique ? 

Le coton est une matière renouvelable et la fibre de coton en elle-même est entièrement biodégradable et réutilisable. Le coton ne contient aucune matière plastique. En outre, toutes les parties de la plante de coton peuvent être valorisées. Les graines sont utilisées pour produire des huiles destinées à l’industrie alimentaire et cosmétique. Les fils entourant la graine sont eux utilisés dans l’industrie textile et les parties de la plante qui ne peuvent pas être filées sont utilisées dans l’industrie du papier. Fort de ces propriétés, le coton compte parmi les fibres les plus durables et les plus écologiques.

Un bémol tout de même : le coton est très gourmand en eau et la culture standard du coton utilise énormément de pesticides. Il existe cependant une offre importante de coton plus écologique, issu de l’agriculture biologique et transformé de manière équitable.

Coton ou polyester : lequel des deux choisir ?

Les deux fibres ont leurs avantages spécifiques et tout dépend du projet que vous souhaitez réaliser. Le coton se distingue par ses propriétés naturelles. Le tissu de coton est respirant, régule l’humidité, n’irrite pas la peau et est particulièrement robuste et résistant. Le polyester, quant à lui, présente une grande résistance à la déchirure et est également très robuste.

Coton ou viscose : lequel des deux choisir ? 

Le coton et la viscose sont deux matières d’origine naturelle. Alors que le coton est cultivé naturellement, la viscose est, elle, produite de manière artificielle au moyen d’un procédé spécial. Comme le coton, la viscose est composée de cellulose, mais obtenue à partir de bois. Comme les tissus de coton, les matières viscose peuvent présenter des propriétés très variées. Certaines viscoses sont lisses, fluides et proches de la soie. D’autres sont duveteuses, volumineuses et rappellent presque le toucher de la laine. Il n’est donc pas possible de dire, de manière générale, s’il est préférable d’utiliser du coton ou de la viscose. Là encore, tout dépend du projet de couture que vous souhaitez réaliser.

Pourquoi le coton est-il particulièrement bien supporté par la peau ? 

Le coton est une fibre renouvelable et naturelle. Ceci est également perceptible dans la structure de la fibre elle-même. Même une fois tissées, les fibres de coton restent ainsi douces et ne provoquent pas d’irritations de la peau. Un autre avantage du coton est sa résistance aux hautes températures. Un grand nombre de tissus de coton peuvent supporter le lavage à des températures pouvant aller jusqu’à 60°C permettant ainsi d’éliminer les bactéries. Il est extrêmement rare que le coton produise des réactions allergiques. Une caractéristique probablement également due au fait que le matériau laisse respirer la peau.

Comment savoir si mon tissu est en coton ? / Comment reconnaître un tissu 100 % coton ?

Si vous ne connaissez pas la composition de votre matériau, seule une observation au microscope permet de déterminer avec certitude la nature d’une fibre. Une méthode, plus simple, pour savoir si un tissu est composé de fils synthétiques ou naturels est ce qu’on appelle le test de combustion. Si vous les approchez de la flamme d’une bougie par exemple, les fibres artificielles ont tendance à fondre tandis que les fils d’origine naturelle, tels que le coton, le lin ou la viscose, ont tendance à s’enflammer. Dans son livre « Stoff und Faden » (« Tissus et fils ») Constanze Derham écrit : « Le coton, le lin et la viscose prennent rapidement feu et dégagent une odeur de papier brûlé. Les fils brûlent en produisant de grandes flammes claires et continuent à brûler lorsque vous éloignez la flamme de la bougie. Les résidus continuent à brûler un instant ne laissant, au final, qu’une petite quantité de cendres légères de coloris gris clair. » 

Si vous avez découvert, grâce au test de combustion, que votre tissu était composé de fibres naturelles, le test de la déchirure peut vous aider à déterminer s’il s’agit plus spécifiquement de lin, de coton ou de viscose. Les trois fibres réagissent en effet très différemment à l’humidité. Le coton et le lin deviennent encore plus résistants aux déchirures lorsqu’ils sont mouillés (car leurs fibres gonflent). La viscose est, elle, beaucoup plus facile à déchirer lorsqu’elle est mouillée que lorsqu’elle est sèche. Prenez donc un fil, assez long, de votre tissu et humidifiez-le à un endroit spécifique. Tirez sur le fil. S’il s’agit d’un fil de viscose, il cassera à l’endroit humidifié. Si, par contre, il s’agit d’un fil de coton ou de lin, le fil se déchirera là où il est encore sec.

Afin de déterminer, enfin, si le fil déchiré au niveau d’une zone sèche est composé de lin ou de coton, vous devez examiner les extrémités du fil déchiré. Les extrémités des fibres de lin sont beaucoup plus longues que celles des fibres de coton.

Peut-on coudre ensemble coton et jersey ?

Le terme « coton » indique uniquement le matériau dont est composé le tissu. Son extensibilité dépend, elle, du mode de fabrication de l’étoffe. Le jersey extensible peut par exemple être tricoté à partir de fils 100 % coton ou à partir de fibres synthétiques. Le coton peut également être tissé de façon à obtenir des étoffes non extensibles. Quoi qu’il en soit, les deux variantes peuvent tout à fait être combinées entre elles. Vous pouvez par exemple coudre un pantalon pour bébé en mousseline de coton non extensible et le doubler avec du jersey extensible.

Quel point utiliser pour coudre du coton ?

L’atout incontestable des tissus de coton : vous avez l’embarras du choix lorsqu’il s’agit de sélectionner un point de couture ! Vous pouvez en principe laisser libre cours à vos envies. Non extensibles, les tissus de coton présentent l’avantage de pouvoir être cousus au point droit classique. Mais il est aussi tout à fait possible d’utiliser d’autres points. 

Pour le surfilage, choisissez un point zigzag large ou utilisez la surjeteuse.

Recevoir offres et nouveautés ? Inscrivez-vous dès maintenant à la newsletter Snaply !